Hepper est soutenu par ses lecteurs. Lorsque vous effectuez des achats via les liens sur nos sites, nous pouvons recevoir une commission de partenariat sans frais supplémentaires pour vous. En savoir plus.

Comment faire grossir un chat – 8 méthodes saines (réponse d’un vétérinaire)

Dr. Paola Cuevas, MVZ (Vet)

By Dr. Paola Cuevas, MVZ (Vet)

Un chat couché

Vet approved

Dr. Paola Cuevas Photo

Written by

Dr. Paola Cuevas

MVZ (Veterinarian)

The information is current and up-to-date in accordance with the latest veterinarian research.

Learn more »

Vous vous demandez pourquoi votre chat est toujours en sous-poids, alors qu’il a accès à une nourriture abondante ? Ou peut-être avez-vous trouvé un chat errant qui paraît maigre et mal nourri et vous aimeriez l’aider à retrouver un poids normal. Il existe plusieurs raisons pour lesquelles vous pouvez être amené à vous interroger sur la manière la plus efficace et la plus saine de faire grossir un chat. Voyons cela de plus près ensemble !
hepper single cat paw divider

Le poids de votre chat : qu’est-ce qu’une fourchette de poids saine ?

Commençons par dire que, comme pour les humains, les chats doivent se situer dans une certaine fourchette de poids pour être en bonne santé et bien se porter. Un chat mal nourri et trop maigre n’est pas en bonne santé et est plus sensible aux maladies. Mais un chat en surpoids est en mauvaise santé et également plus sujet aux maladies.

Vous souhaitez faire grossir un chat vraiment trop maigre pour l’aider à atteindre un poids de forme et surtout lui permettre de s’épanouir dans ses activités quotidiennes.

Les photos et vidéos à la mode de chats obèses sur les réseaux sociaux ne témoignent pas de chats en bonne santé, même si certaines personnes les trouvent mignons ou amusants. En tant que propriétaires de chats responsables, nous ne devrions jamais laisser nos chats souffrir de surpoids, car cela aura de graves conséquences sur leur santé. Tout cela étant dit, découvrons quelques méthodes saines pour faire grossir un chat qui a besoin de prendre du poids.

Un chat sur un canapé
Crédit image : stockelements, Shutterstock

Éliminer les problèmes médicaux

Tout d’abord, nous devons exclure la possibilité que l’insuffisance pondérale du chat soit due à un problème médical ou à une maladie sous-jacente. Si le chat présente une insuffisance pondérale, il est recommandé de consulter un vétérinaire et de le faire examiner, car de nombreuses pathologies peuvent être à l’origine d’un poids insuffisant. Parmi les plus courantes, citons :

1. Les problèmes dentaires

Les parasites intestinaux sont fréquents chez les animaux en sous-poids, car les parasites privent l’hôte de nombreux nutriments essentiels.


2. Les parasites

Intestinal parasites are a common find in underweight animals as they rob the host of many essential nutriets.


3. Les allergies ou sensibilités alimentaires

Certains aliments peuvent ne pas être adaptés à votre chat et le perturber.


4. Les infections

Il va sans dire que l’animal ne se nourrira pas s’il ne se sent pas bien et lutte contre une infection.


5. L’hyperthyroïdie

Cette maladie endocrinienne fait perdre du poids aux chats. Elle est de plus en plus fréquente en raison des phytoestrogènes du soja utilisés comme base protéique dans de nombreuses formulations d’aliments pour chat du commerce.


6. Le syndrome du côlon irritable

L’anxiété, les sensibilités et les intolérances sont autant de causes du SCI chez le chat. La douleur et l’inconfort causés par cette maladie peuvent être la cause de son refus de s’alimenter et de sa perte de poids.

Le vétérinaire procède à une évaluation physique complète du chat et peut être amené à prélever des échantillons biologiques tels que du sang ou des selles. Si le vétérinaire découvre que la cause du refus de s’alimenter ou de l’amaigrissement du chat est en fait due à un problème de santé, il proposera un traitement adapté et un régime spécifique en conséquence. Il est important de coopérer avec le vétérinaire et de suivre toutes ses instructions concernant le régime et le traitement.

Un chat en visite chez le vétérinaire
Crédit image : Ivonne Wierink, Shutterstock

hepper cat paw divider

Examen des autres facteurs

Une fois que vous avez écarté la possibilité que votre chat souffre d’un problème médical, vous devez rechercher d’autres facteurs pouvant être à l’origine de sa malnutrition :

1. La qualité de son régime alimentaire actuel

Les chats sont des carnivores stricts et ont besoin d’une alimentation basée principalement sur des protéines animales, avec une quantité modérée de graisses et une quantité très limitée de glucides. La qualité de la source de protéines de base dans l’alimentation de votre chat est très importante pour sa santé générale. Les acides aminés dérivés de la source de protéines sont les éléments constitutifs des tissus musculaires et de la maintenance des organes vitaux de votre chat.

Contrairement aux herbivores ou aux omnivores, les carnivores ne peuvent pas survivre uniquement grâce à des sources de protéines végétales. Ils ne peuvent pas produire d’acides aminés essentiels tels que la taurine et l’arginine et ne peuvent compter que sur leur alimentation pour les obtenir. Un régime alimentaire pour chats de haute qualité doit avoir une protéine animale comme produit de base et ne doit idéalement pas contenir de produits végétaux ou seulement une quantité minime. C’est un défi, car la plupart des formules commerciales d’aliments pour chats contiennent des légumes, car les protéines végétales sont moins chères que les protéines animales.

Les fabricants d’aliments pour animaux réalisent une marge bénéficiaire plus importante lorsqu’ils utilisent du maïs, du blé, du soja, du riz ou des pois. Un autre problème avec les sources végétales est que le taux de glucides dans l’alimentation sera augmenté, et les chats ne sont pas censés avoir plus de 10 % de glucides dans leur alimentation. Vous devez donc vous assurer que la source de protéines de base est une protéine animale et non une protéine végétale. Essayez de vous en tenir à des protéines entières comme base plutôt qu’à des « protéines repas » ; ces sous-produits ont tendance à être hautement transformés et à perdre leur qualité nutritionnelle. C’est pour toutes ces raisons qu’il est très important de donner à votre chat des produits de première qualité et de vérifier soigneusement les ingrédients indiqués sur les étiquettes.

Un chat blanc en plein repas
Crédit image : vlad_bil, Shutterstock

2. Les facteurs environnementaux

Vous devez être conscient qu’il est possible qu’un chat refuse de s’alimenter en raison de facteurs environnementaux. Un travail de détective et d’observation sera alors nécessaire pour écarter cette possibilité.

Voici quelques exemples courants de facteurs environnementaux possibles :
  • Leur gamelle se trouve près d’une zone bruyante ou de machines bruyantes comme un lave-vaisselle ou une machine à laver.
  • La gamelle se trouve près du bac à litière, ce qui est une GROSSE ERREUR. C’est très peu hygiénique, mais cela reste pourtant une pratique courante.
  • D’autres chats font preuve de domination et ne les laissent pas manger. En règle générale, chaque chat doit avoir sa propre gamelle. Mais, dans certains cas, même cela ne suffit pas, et les animaux doivent être séparés dans des pièces différentes ou avoir des heures de repas différentes.
  • L’anxiété peut entraîner une perte d’appétit. Rechercher la cause de l’anxiété de votre chat et la traiter peut aider votre animal à prendre du poids et à retrouver son équilibre mental.
  • Votre chat est peut-être un « mangeur timide » et a besoin d’intimité pour manger. Certains chats n’aiment pas être vus par un humain inquiet lorsqu’ils se nourrissent.
  • Peut-être avez-vous récemment changé la marque de nourriture de votre chat et son corps ne réagit pas bien à ce nouveau régime. Les changements de nourriture doivent se faire progressivement, en mélangeant la nourriture habituelle avec la nouvelle et cela en augmentant petit à petit les pourcentages sur une dizaine de jours. Commencez par donner 10 % seulement de la nouvelle nourriture et augmentez chaque jour du même pourcentage. Il n’est pas rare que des chats refusent de manger même après de petits changements dans la formule de l’aliment effectué par les fabricants d’aliments eux-mêmes.
hepper cat paw divider

Nos 8 conseils pour faire grossir un chat de manière saine

Maintenant que nous avons écarté la possibilité de facteurs médicaux et environnementaux, voici quelques conseils pour faire prendre du poids à un chat de manière saine.

1. Utilisez des aliments pour chatons en conserve

Les aliments en conserve pour chatons contiennent plus de protéines et de graisses par gramme que les aliments en conserve destinés aux chats adultes. En effet, les chatons sont en pleine croissance et ont besoin d’une source supplémentaire d’acides aminés et d’acides gras pour développer leurs muscles et leurs organes.

Un chat en plein repas
Crédit image : osobystist, Shutterstock

2. Préférez les aliments frais ou humides aux aliments secs

En général, les aliments frais ou humides sont plus riches en protéines et moins riches en glucides que les aliments secs. De plus, les chats semblent les accepter plus facilement que les aliments secs, particulièrement les chats qui ont du mal à trouver de l’appétit.


3. Augmentez progressivement sa quantité de nourriture

N’attendez pas de votre chat qu’il mange en une seule fois la quantité de nourriture idéale pour prendre du poids. Il est parfois préférable de diviser la quantité journalière de nourriture en plusieurs petits repas et d’augmenter progressivement la quantité de nourriture à chaque repas puis diminuer le nombre de repas.


4. Utilisez de l’huile de poisson

L’huile de poisson est un excellent moyen d’augmenter la teneur en calories de la nourriture du chat, tout en améliorant son goût et en donnant au pelage du chat un aspect sain et brillant. C’est une excellente source d’acides gras oméga bénéfiques pour la santé.


5. Offrez-lui des friandises saines faites maison et des récompenses

Offrir des morceaux de poulet bouilli ou d’œuf bouilli est un excellent moyen d’augmenter l’apport calorique du chat. Il est important de se rappeler que ces aliments ne doivent être bouillis qu’avec de l’eau et non frits, et toujours sans ajout de sel ou de tout autre condiment. Vous pouvez les utiliser comme une récompense pour avoir terminé le repas ou les mélanger à la nourriture pour en rehausser la saveur. Si votre chat accepte ses repas normalement, vous pouvez les utiliser comme friandises entre les repas.

Un chat qui mange un œuf
Crédit image : Vladimir Zhupanenko, Shutterstock

6. Rendez sa nourriture plus attrayante

Certains chats sont très difficiles, et vous devrez faire preuve d’imagination pour leur faire consommer plus de calories. Vous pouvez par exemple utiliser le bouillon du poulet bouilli (rappelez-vous, uniquement bouilli, sans sel ni condiments ajoutés) dans la nourriture de votre chat, jouer avec les consistances, la présentation ou la forme et la température de la nourriture. De nombreux chats commencent à accepter la nourriture après qu’elle a été réchauffée. Si vous réfléchissez, une proie fraîchement chassée dans la nature a une certaine température, il est donc logique que les chats préfèrent leurs repas un peu plus chauds, c’est assez logique, non ? Rappelez-vous simplement qu’il ne faut pas la lui donner trop chaude ! Si votre chat se brûle, tous vos efforts seront réduits à néant, car il ne voudra plus goûter le prochain repas que vous lui proposerez.


7. Ayez plusieurs types d’aliments

Comme nous, certains chats n’aiment pas certaines recettes. Choisissez plusieurs types de nourriture pour chats de haute qualité et, par tâtonnement, trouvez celle que votre chat aime et accepte le mieux. Pour le savoir, il suffit de lui proposer plusieurs sortes de nourriture en même temps et de voir s’il a une préférence particulière.


8. Gardez un œil sur les sensibilités et les intolérances

Les sensibilités et les intolérances à certains aliments ou composants d’une formule d’alimentation peuvent être la cause de la diminution de l’appétit et de la perte de poids de votre chat. Ces sensibilités peuvent se développer sur le tard, si bien que des aliments qui étaient auparavant acceptés et digérés par l’organisme peuvent maintenant rendre votre chat malade. Des gaz et des ballonnements, des gaz et des selles malodorants, des selles non moulées ou molles, de la diarrhée et des vomissements sont autant de signes indiquant que vous devez approfondir la question de la nourriture de votre chat.

Un chat devant une gamelle pleine
Crédit image : Svetlana Rey, Shutterstock

hepper cat paw divider

Conclusion

Nous espérons que vous avez trouvé ces recommandations utiles pour aider votre chat à prendre un peu de poids et à retrouver une vie saine et épanouie. Avec un peu d’observation, de dévouement et en suivant nos conseils, vous devriez être en mesure d’augmenter le nombre de calories quotidiennes ingérées par votre chat. Avec le temps, le chat prendra du poids de façon saine !


Crédit image principale :Inge Wallumrød, Pexels

Articles Liés

Lectures complémentaires

Articles Vétérinaires

Dernières réponses vétérinaires

Les dernières réponses des vétérinaires aux questions de notre base de données