Hepper est soutenu par ses lecteurs. Lorsque vous effectuez des achats via les liens sur nos sites, nous pouvons recevoir une commission de partenariat sans frais supplémentaires pour vous. En savoir plus.

Les 3 allergies les plus courantes chez les chats et leurs manifestations (article validé par un vétérinaire)

Genevieve Dugal

By Genevieve Dugal

Un chat malade

Vet approved

Dr. Paola Cuevas Photo

Reviewed & Fact-Checked By

Dr. Paola Cuevas

MVZ (Veterinarian)

The information is current and up-to-date in accordance with the latest veterinarian research.

Learn more »

Tous les chats se grattent et se mordillent la peau. Cependant, les démangeaisons, les morsures, les rougeurs, la perte de poils et le léchage excessif ou continu peuvent être des signes d’allergies. Comme pour les humains, les allergies chez les chats peuvent être causées par une grande variété de facteurs.  Les trois allergies les plus courantes chez les chats sont liées à l’environnement, à la salive de puce ou à la nourriture. Comprendre les différents types d’allergies peut vous aider à consulter rapidement un vétérinaire et à soulager votre animal.

Qu’est-ce qu’un allergène ?

Un allergène est une substance ou un micro-organisme qui provoque une réaction allergique (par exemple la poussière, le pollen, les moisissures, certains aliments, etc.) L’allergène provoque la libération d’histamine dans le sang, ce qui entraîne une irritation des voies respiratoires, de la peau ou des yeux et qui se manifeste par des éternuements, un grattage incessant et des yeux qui larmoient.

Le museau d’un chat
Crédit image : JM Fotografie, Shutterstock

Les chats ont-ils des allergies ?

Tout comme les humains, nos amis à quatre pattes sont sujets aux allergies. Comme vous le savez maintenant, les allergies les plus courantes chez les chats sont liées à l’environnement, à la salive des puces ou à l’alimentation.

Qu’elles soient environnementales ou alimentaires, les allergies chez le chat sont causées par les mêmes facteurs que chez l’homme : une prédisposition génétique et des facteurs environnementaux sont indéniablement en cause.

  • 1. Les allergies aux puces : les réactions allergiques chez les chats sont souvent causées par une infestation de puces et, plus précisément, par la salive des puces présentes. En général, les chats affectés présentent de petits nodules inflammatoires sur le dos. En se léchant beaucoup à cause des fortes démangeaisons, des infections bactériennes ou fongiques secondaires peuvent aggraver l’inflammation de la peau.
  • 2. Les allergies environnementales : comme les humains, les chats peuvent développer des allergies à divers allergènes environnementaux, tels que le pollen ou les acariens. Ces derniers provoquent généralement une inflammation allergique de la peau tout au long de l’année, tandis que l’allergie au pollen se manifeste généralement de manière saisonnière. Parmi les allergènes environnementaux, on trouve également les spores de moisissures ou les parfums contenus dans certaines litières pour chats. Les parfums et les produits ménagers sont également des allergènes potentiels.
  • 3. Les allergies alimentaires : comme les allergies aux puces, les allergies alimentaires sont fréquentes chez les chats. Elles peuvent survenir spontanément et entraîner des démangeaisons, des vomissements et de la diarrhée. Le bœuf, le poisson, le poulet et les produits laitiers sont devenus les allergènes les plus courants ces dernières années.\

Remarque : les chats ne sont pas allergiques au bœuf en tant que tel, mais ils peuvent développer une allergie à ce qu’ils mangent le plus souvent en grandes quantités. Ainsi, plus ils mangent de viande de bœuf, plus ils risquent d’y être allergiques.

Quelles sont les manifestations d’une allergie chez les chats ?

Les allergies sont une cause fréquente de problèmes de peau chez les chats. Les maladies de la peau (également appelées dermatites allergiques) surviennent lorsque le système immunitaire réagit de manière excessive à une substance particulière (l’allergène), ce qui entraîne des manifestations telles que des rougeurs, des gonflements, des démangeaisons, de la fièvre ou des douleurs.

Un chat couché
Crédit image : Ro_ksy, Shutterstock

Les substances les plus fréquemment responsables des allergies cutanées chez les chats sont les suivantes :

  • Certaines protéines alimentaires
  • Les puces
  • Les allergènes inhalés (tels que le pollen ou les acariens)
  • Les allergènes de contact

Les signes les plus courants d’allergies chez les chats sont les suivants :

  • Des démangeaisons intenses et prolongées que le chat ressent lorsqu’il est exposé à la substance allergène
  • Des rougeurs et des plaies sur les zones affectées de la peau (causées principalement par le fait que le chat se gratte, se lèche et se mord constamment)
  • Des infections cutanées causées par des bactéries (provoquant des démangeaisons supplémentaires, l’apparition de pustules et de croûtes)
  • Une perte de poils (alopécie)
  • Des troubles gastro-intestinaux (nausées, vomissements, diarrhée)
  • Des infections bactériennes secondaires (inflammation de la peau et d’autres organes)
  • De l’asthme allergique et un choc anaphylactique (difficulté soudaine à respirer pouvant être fatale)
  • Un léchage excessif (toilettage)
  • L’arrachage ou la morsure des poils
  • Les infections des oreilles

Le diagnostic peut être difficile à établir, car il existe de nombreuses causes possibles à la dermatite. Par conséquent, votre vétérinaire s’appuiera sur les antécédents médicaux de votre chat, le type et la fréquence des épisodes de démangeaisons et l’élimination d’autres causes potentielles pour identifier la cause de l’allergie cutanée.

Supposons que la cause présumée de l’allergie cutanée soit l’inhalation de particules (telles que le pollen, les acariens et les moisissures). Dans ce cas, votre vétérinaire effectuera un test en injectant une petite quantité d’allergène dans la peau de votre chat afin d’identifier l’origine de l’allergie.

Un chat qui se gratte
Image By: Susan-Santa-Maria, Shutterstock

Comment diagnostiquer une allergie chez votre chat ?

Si votre chat présente des signes d’allergie, vous devez consulter votre vétérinaire. Par un diagnostic par élimination, il pourra déterminer l’origine de l’allergie et ainsi en prévenir les signes. Pour déterminer les allergènes potentiels, il vous posera des questions sur l’histoire de votre animal. Si, par exemple, vous protégez votre chat avec un antiparasitaire tout au long de l’année, il est très peu probable qu’il s’agisse d’une dermatite due à une allergie aux puces.

En revanche, si le chat est souvent atteint d’allergies saisonnières, il s’agit probablement d’une allergie au pollen.

L’examen du spécialiste a pour but de déterminer la cause de l’allergie à l’aide de tests spécifiques. Une allergie alimentaire, par exemple, peut être détectée à l’aide d’un régime d’élimination, c’est-à-dire un changement immédiat et à long terme de l’alimentation. Si les symptômes s’améliorent, on peut supposer que le résultat est positif. Pour confirmer l’origine alimentaire de l’allergie, vous pouvez donner à nouveau au chat son ancienne nourriture. Si le chat recommence à présenter des signes cliniques, l’origine alimentaire de l’allergie est très probable.

Si le diagnostic par élimination ne permet pas de détecter les allergènes, le vétérinaire peut avoir recours à des tests plus spécifiques, tels que des tests cutanés ou sanguins. Ceux-ci permettent de détecter des allergènes très spécifiques, mais les résultats ne sont malheureusement pas toujours fiables.

Comment traiter les allergies chez les chats

Le traitement d’une allergie chez le chat dépend de la cause et de l’étendue des manifestations.

Les traitements suivants peuvent être nécessaires pour améliorer la qualité de vie, voire les chances de survie du chat allergique :
  • Les antiallergiques (antihistaminiques)
  • Les immunosuppresseurs (cortisone)
  • Les shampooings apaisants à effet anti-inflammatoire
  • Les antibiotiques ou antimycosiques (pour les infections cutanées secondaires)
  • La désensibilisation (hyposensibilisation) par l’administration d’allergènes produits individuellement

Votre vétérinaire pourra vous conseiller sur le traitement approprié à donner à votre félin.

Conclusion

La bonne nouvelle, c’est que même si les allergies ne disparaissent pas complètement, elles peuvent être traitées efficacement. L’identification de l’allergène reste la clé du succès dans la lutte contre les allergies, offrant ainsi une meilleure qualité de vie à votre félin bien-aimé.


Crédit image principale : Germanova Antonina, Shutterstock

Articles Liés

Lectures complémentaires

Articles Vétérinaires

Dernières réponses vétérinaires

Les dernières réponses des vétérinaires aux questions de notre base de données