Hepper est soutenu par ses lecteurs. Lorsque vous effectuez des achats via les liens sur nos sites, nous pouvons recevoir une commission de partenariat sans frais supplémentaires pour vous. En savoir plus.

Chat féral ou chat errant : comment faire la différence ?

Lindsey Lawson

By Lindsey Lawson

chat féral vs chat errant

Qu’il soit chat de maison, errant ou féral (c’est-à-dire retourné à l’état semi-sauvage), le chat appartient toujours à la même espèce, à savoir le chat domestique. Les termes « errant » et « féral » sont utilisés pour distinguer les chats sans abri en fonction de leurs relations avec les humains et de la manière dont ils interagissent avec eux.

Que vous fassiez partie d’une association de sauvetage de chats, que vous soyez vétérinaire, que vous travailliez dans un refuge pour animaux ou que vous soyez simplement un amoureux des chats à la recherche de nouvelles informations, il est important de pouvoir faire la différence entre un chat errant classique et un chat féral. Ces connaissances vous aideront à mieux interagir avec un chat inconnu et à déterminer les mesures à prendre.

hepper cat paw divider

Les différences visuelles

Un chat féral et un chat errant côte à côte
Crédit image : Left: Feral Cat: Dimitris Vetsikas, Pixabay | Right: Stray Cat: Rodrigo Munoz Sanchez, Shutterstock

En un coup d’œil

Chat féral
  • Durée de vie : 0-8 ans
  • Domestiqué ? Non
  • Socialisé ? Non
Chat errant
  • Durée de vie : 0-15 ans
  • Domestiqué ? Probablement
  • Socialisé ? Oui

hepper single cat paw divider

Aperçu des chats féraux

Une colonie de chats féraux
Crédit image : Dimitris Vetsikas, Pixabay

Caractéristiques et apparence

Un chat féral est un chat d’extérieur qui n’a pas eu de contact physique avec les humains et qui n’est pas du tout socialisé. Certains chats féraux peuvent avoir eu un contact minime avec les humains dans le passé, mais ils ne se sont probablement jamais sentis à l’aise ou le temps d’exposition aux humains n’a pas été assez long pour avoir un impact.

Les chats féraux sont craintifs et évitent les humains à tout prix. La plupart des chats féraux sont incapables de devenir des animaux domestiques qui s’adaptent à la vie d’intérieur. Les chats féraux peuvent se reproduire sur plusieurs générations et devenir des prédateurs agressifs, voire des nuisibles en milieu urbain.

Un chat féral qui boit
Crédit image : Piqsels

Les chats féraux ne s’approchent pas des humains et font tout pour les éviter. Ils ont tendance à coloniser de grandes zones et peuvent vivre en grands groupes. Leur apparence peut varier en fonction de leur patrimoine génétique, car il s’agit à l’origine de chats domestiques.

On peut s’attendre à ce qu’ils aient l’air beaucoup plus robustes, gras et négligés. Il n’est pas rare de voir des chats féraux avec le bout des oreilles manquant à cause de bagarres.

Les chats féraux peuvent devenir plus à l’aise avec les humains qui les nourrissent régulièrement, mais ils ont tendance à rester méfiants et distants. Les tentatives de socialisation à long terme de ces chats sont souvent infructueuses. Les chats féraux n’établissent pas de contact visuel comme le ferait un chat de compagnie typique et ils peuvent manifester un langage corporel de peur lorsque les gens s’approchent trop près d’eux.

Les chatons nés de chats féraux qui bénéficient d’une intervention humaine précoce peuvent être socialisés et devenir des chats domestiques aimants. Cela doit être fait le plus tôt possible dans leur vie, de préférence juste après le sevrage.

Gestion des chats féraux

Aux États-Unis, les chats féraux sont des chats nés dans la nature sans contact avec l’Homme, ou des chats domestiques perdus ou abandonnés qui sont devenus sauvages pour des raisons de survie. La population de chats féraux est estimée à plusieurs dizaines de millions d’individus rien qu’aux États-Unis.

Un chat féral
Crédit image : Dimitris Vetsikas, Pixabay

Les chats féraux et leurs colonies font l’objet de nombreuses controverses. Certains groupes de défense des droits des animaux plaident en faveur de programmes de piégeage, de stérilisation et de remise en liberté, afin d’empêcher la population de chats féraux de continuer à se reproduire et à croître. Ces groupes s’efforcent de nourrir ces chats et de tenter de socialiser et d’adopter leurs jeunes chatons.

D’autres préconisent l’euthanasie pour contrôler et prévenir la surpopulation. Cela est dû en grande partie au fait que ces chats ne sont pas adoptables et qu’ils sont incapables de s’adapter à la société humaine. Les félins sont capturés par les services de contrôle des animaux à l’aide de pièges, car ils ne peuvent pas être attrapés et manipulés comme un chat ordinaire.

hepper single cat paw divider

Aperçu des chats errants

Un chat errant dans la rue
Crédit image : Gansstock, Shutterstock

Caractéristiques et apparence

Les chats errants sont des chats qui ont vécu à l’intérieur à un moment donné ou qui étaient auparavant bien socialisés avec les humains, mais qui ont été abandonnés ou qui ont perdu leur maison d’une manière ou d’une autre et qui n’ont plus de contact régulier avec l’Homme. Ces chats ont eu l’occasion dans leur vie de s’habituer au contact humain et même d’apprécier la compagnie humaine.

Les chatons se socialisent en interagissant régulièrement avec les humains. S’ils sont pris dans les bras, qu’on leur parle et qu’on joue avec eux dès leur plus jeune âge, cela peut avoir un effet durable sur la façon dont le chat perçoit le contact humain. Même si le chat se retrouve sans abri et qu’il doit survivre seul, il a toujours besoin de contacts humains et les apprécie, et il cherchera éventuellement à attirer l’attention et l’affection d’étrangers.

Un chat errant dans la rue
Crédit image : Rodrigo Munoz Sanchez, Shutterstock

Les chats errants ont la possibilité de redevenir des animaux domestiques affectueux, en particulier ceux qui ont déjà vécu à l’intérieur. Les chats qui ont passé toute leur vie à l’extérieur ont tendance à avoir beaucoup de mal à s’acclimater à un mode de vie intérieur, alors que ceux qui ont déjà vécu à l’intérieur peuvent se réacclimater sans problème. Bien entendu, cela dépend de l’individu.

Les chats errants peuvent s’approcher des gens, des maisons ou même des voitures en quête d’attention, de nourriture ou simplement de compagnie. Ces chats ont tendance à vivre seuls, bien que certains fassent partie de communautés de chats féraux. Les chats errants ont le langage corporel d’un chat domestique typique, ils établissent un contact visuel et n’ont pas peur des humains.

Si vous avez déjà vu un chat sortir de nulle part et commencer à miauler et à se frotter contre vos jambes, il s’agissait très probablement d’un chat errant, à moins qu’il ne s’agisse du chat d’intérieur ou d’extérieur d’un voisin.

Les chats errants peuvent devenir sauvages si leurs interactions avec les humains deviennent rares. Vivre seul dans la rue est difficile pour ces chats et ils doivent faire ce qu’il faut pour survivre. S’ils ne sont pas sauvés et adoptés, ils peuvent vivre une vie très solitaire et difficile.

Gestion des chats errants

De nombreuses associations de sauvetage font tout ce qu’elles peuvent pour aider les chats errants à quitter la rue et à trouver un foyer aimant pour la vie. Les chats errants sont souvent amenés dans les refuges et les groupes de sauvetage en raison de leur nature sociale. Les chats errants qui sont habitués aux humains n’ont généralement pas de difficulté à être recueillis dans la rue et à être confiés à des humains qui leur font confiance.

Un chat errant
Crédit image : Dimitris Vetsikas, Pixabay

Malheureusement, un grand nombre de chats errants sont euthanasiés chaque année parce qu’il y a plus de chats dans les refuges que de foyers disponibles pour les accueillir. C’est pourquoi la stérilisation des chats domestiques est fortement recommandée. Cela permet non seulement d’éviter les portées non désirées, mais aussi d’éviter que davantage de chats ne se retrouvent dans la rue.

hepper single cat paw divider

Quelles sont les différences entre les chats féraux et les chats errants ?

Le langage corporel

Les chats communiquent principalement par le langage corporel. Cela inclut le mouvement et le positionnement de leur posture, de leur queue et de leurs oreilles.

Les chats féraux

Les chats féraux ne s’approchent pas des humains. Ils n’ont aucun désir de contact humain et leur langage corporel est un signe révélateur. Les chats féraux n’établissent pas de contact visuel avec les humains et peuvent marcher recroquevillés au ras du sol pour protéger leur corps et se déplacer rapidement.

Ils s’élancent et deviennent agressifs s’ils se sentent menacés ou piégés. Leurs oreilles se couchent sur leur tête et leurs pupilles se dilatent. S’il a été pris au piège ou placé dans un refuge, il montrera des signes évidents de peur, restera à l’arrière de la cage, courbera le dos et montrera des signes d’agression lorsqu’il sera acculé. Lorsqu’un chat féral est retenu contre son gré par des humains, il reste tendu et craintif.

Un chat dans la nature
Crédit image : Dimitris Vetsikas, Pixabay

Les chats errants

Les chats errants n’ont généralement pas peur des humains, sauf s’ils se trouvent dans un environnement stressant, comme un piège ou une cage. Il peut être difficile de distinguer un chat errant d’un chat féral dans une situation tendue et stressante. Un chat errant qui se sent à l’aise avec les humains n’aura aucun mal à établir un contact visuel, marchera droit avec la queue haute et pourra même se frotter contre vous, ronronner et montrer des signes d’affection.

Le comportement

chats féraux

Les chats féraux ne se sentent pas à l’aise en présence d’humains, sauf s’il s’agit d’une personne qu’ils ont associée à des repas réguliers. Même dans ces circonstances, les chats féraux ne s’approcheront pas de ces humains pour interagir avec eux ; ils toléreront simplement leur présence comme pourvoyeurs de nourriture essentielle à la survie.

Les chats féraux ont tendance à vivre en colonies d’autres chats féraux et sortent généralement au crépuscule, lorsque le trafic humain habituel s’est calmé. Lorsqu’un chat féral est capturé et amené dans un refuge, il ne montre aucun intérêt pour les gens, les jouets ou même la nourriture dans certains cas.

Les chats féraux ne peuvent pas être manipulés, sont incapables de se socialiser et ne peuvent pas être adoptés dans de nouveaux foyers. Ce n’est pas de leur faute, car ils essaient simplement de survivre, mais pour cette raison, les chats féraux sont généralement euthanasiés lorsqu’ils sont ramassés par les services de contrôle des animaux.

Chats errants

Si un chat errant a été piégé et qu’il n’a pas un comportement craintif (ce qui est tout à fait justifié et n’est pas inhabituel), il peut se diriger vers l’avant de la cage et faire preuve d’un comportement très amical. Même dans des situations stressantes, un chat errant familier avec les humains finira par se détendre et deviendra moins tendu avec le temps.

Les chats errants sont généralement capables de s’adapter et peuvent s’intégrer facilement dans un nouveau foyer. Ils peuvent avoir besoin d’un certain temps d’adaptation, car ils ont vécu seuls et ont dû se débrouiller seuls pendant un certain temps. Les chats errants ont des degrés variables de socialisation et d’aisance avec les humains, il ne faut donc pas s’attendre à ce qu’ils soient exactement comme les autres.

Dans l’ensemble, les chats errants peuvent devenir des chats domestiques merveilleux, aimants et bien équilibrés si on leur donne la chance d’avoir une nouvelle vie.hepper cat paw divider

Quel chat vous convient le mieux ?

Malheureusement, si un chat féral n’est pas pris en charge dès son plus jeune âge, il ne pourra pas devenir un animal de compagnie. Il n’est jamais recommandé d’essayer de retirer un chat féral de la rue, à moins d’être un professionnel expérimenté, car cela pourrait entraîner de graves blessures. Aucun refuge ou organisation de sauvetage ne peut adopter de chats féraux.

Si vous êtes à la recherche d’un nouveau chat, un chat errant secouru est la meilleure solution. En offrant un foyer aimant à un chat errant non désiré, vous avez la possibilité d’accueillir un nouveau membre de votre famille.


Crédit image principale : Left: Feral Cat: Piqsels | Right: Stray Cat: Gansstock, Shutterstock

Articles Liés

Lectures complémentaires

Articles Vétérinaires

Dernières réponses vétérinaires

Les dernières réponses des vétérinaires aux questions de notre base de données