Hepper est soutenu par ses lecteurs. Lorsque vous effectuez des achats via les liens sur nos sites, nous pouvons recevoir une commission de partenariat sans frais supplémentaires pour vous. En savoir plus.

Comment empêcher votre chat de se toiletter excessivement : 11 méthodes validées par un vétérinaire

Kristin Hitchcock

By Kristin Hitchcock

Un chat qui fait sa toilette

Vet approved

Dr. Paola Cuevas Photo

Reviewed & Fact-Checked By

Dr. Paola Cuevas

MVZ (Veterinarian)

The information is current and up-to-date in accordance with the latest veterinarian research.

Learn more »

Les chats sont connus pour leur capacité à se toiletter seuls. Ils se maintiennent généralement relativement propres et n’ont donc pratiquement pas besoin de notre intervention. Cependant, il arrive qu’ils soient un peu trop soigneux. Dans ce cas, ils peuvent perdre leurs poils et même développer des plaies. La langue d’un chat est assez râpeuse et peut sérieusement endommager son pelage et sa peau s’il fait trop sa toilette. Cela peut entraîner des infections secondaires, qui peuvent être graves.

Il n’est pas toujours facile d’empêcher votre chat de se toiletter excessivement. Il est probable qu’il le fasse lorsque vous n’êtes pas là et qu’il déménage si vous essayez de l’empêcher physiquement de faire sa toilette. Il existe cependant quelques méthodes pour éviter que votre chat se blesse en se toilettant. Nous allons aborder ces méthodes ici.

hepper cat paw divider

Les 11 méthodes pour empêcher votre chat de se toiletter excessivement

1. Déterminez la raison pour laquelle votre chat se toilette trop

Un chat qui fait sa toilette
Crédit image : ErikGlez, Shutterstock

Il peut y avoir plusieurs raisons pour lesquelles votre chat se toilette de façon excessive. Il peut être stressé et cela peut l’amener à rechercher des comportements relaxants, comme le toilettage. Un toilettage excessif n’est pas une bonne chose, même s’il aide votre chat à se calmer.

Les allergies alimentaires provoquent souvent des démangeaisons. Ces démangeaisons peuvent conduire à un toilettage excessif et à des comportements de mordillement, ce qui peut endommager la peau et le pelage de votre chat. Cela peut ressembler à du toilettage excessif, alors qu’en réalité votre chat se gratte.

Certains chats peuvent faire leur toilette eux-mêmes quand ils s’ennuient. Ce cas est un peu plus rare car les chats préfèrent faire des bêtises lorsqu’ils s’ennuient. Néanmoins, un toilettage excessif peut résulter du fait que votre chat n’a rien d’autre à faire.

Il est important de connaître la raison pour laquelle votre chat fait du toilettage excessif afin de pouvoir y mettre fin. Parfois, votre chat peut avoir besoin d’un nouveau régime alimentaire s’il est allergique à un élément de sa nourriture. Des jouets et d’autres objets stimulants peuvent être nécessaires si votre chat s’ennuie. Le stress est plus difficile à gérer car il n’est pas toujours possible d’agir directement sur la raison pour laquelle votre chat est stressé.


2. Rendez votre maison moins stressante

Dans de nombreuses circonstances, les chats se toilettent lorsqu’ils sont stressés. Et parfois, ils se toilettent un peu trop. En réduisant le stress dans votre foyer, vous pouvez éviter cet excès de toilettage.

Les chats peuvent être facilement stressés par des choses qui nous paraissent normales. Par exemple, les chats peuvent se sentir vulnérables s’ils aperçoivent par la fenêtre des animaux étranges. Comme les chats sont des animaux de petite taille, ils sont souvent sur la défensive en présence de chiens et même d’autres chats. Ils sont également territoriaux et le simple fait de voir un chien près de la maison à l’extérieur peut être stressant. Si votre chat est souvent contrarié par les animaux qui passent à l’extérieur, fermez les rideaux pour qu’il ne puisse pas les voir. De petits changements de ce type peuvent suffire à rassurer votre chat.

Certaines situations stressantes ne peuvent cependant pas être supprimées. Par exemple, le déménagement est extrêmement stressant pour les chats, mais il n’est pas toujours possible de l’éviter.

Les bruits forts peuvent également stresser certains félins. Assurez-vous que votre chat dispose d’un endroit calme où il peut se réfugier si le volume sonore est trop élevé pour lui. Un objet sur lequel il peut grimper et se cacher, comme un arbre à chat, est une excellente solution. Veillez à le placer dans une partie calme de la maison, de préférence là où se trouvent sa nourriture et son bac à litière.


3. Augmentez le nombre de ressources

Deux chats qui mangent côte à côte
Crédit image : Nils Jacobi, Shutterstock

Si vous avez plusieurs chats à la maison, ils peuvent être stressés par un éventuel “manque de ressources”. Vous, vous savez qu’il y a un sac de nourriture plein dans la buanderie, mais les chats ne le comprennent pas. S’il n’y a qu’un seul bol de nourriture pour trois chats, ils peuvent commencer à stresser à cause du manque éventuel de nourriture. Cela peut entraîner un comportement de protection du territoire, au cours duquel l’un des chats protège la gamelle de nourriture des autres félins de la maison. En définitive, cela ne fait que stresser davantage tout le monde.

Dans les foyers où il y a plusieurs chats, il faut prévoir plusieurs endroits où votre chat peut manger et boire. Cela leur évite de se stresser à propos des ressources, car ils savent qu’il y a plusieurs endroits où ils peuvent aller si l’un d’eux est vide. Cela minimise également les conséquences d’une éventuelle surveillance, car les autres chats peuvent simplement se diriger vers les autres gamelles.

Les gamelles doivent être placées dans des pièces différentes. Il n’est pas très utile de placer deux gamelles l’une à côté de l’autre, car les chats ne mangent généralement pas côte à côte au même moment.Et si l’un des chats décide de garder la nourriture, il peut limiter l’accès des autres chats aux deux gamelles en même temps. Elles doivent être placées loin l’une de l’autre pour que les chats puissent manger en même temps sans interagir les uns avec les autres.


4. Placez le bac à litière, la nourriture et l’eau dans des endroits adaptés

Parfois, l’emplacement des ressources de votre chat peut être une source de stress. Par exemple, si la gamelle est située dans un endroit très fréquenté, votre chat risque d’être inutilement stressé lorsque des visiteurs passent. Si le bac à litière se trouve à côté du sèche-linge ou de la machine à laver, votre chat risque d’être effrayé au moment de l’utiliser. Tous les objets nécessaires à votre chat doivent, de préférence, être placés dans des endroits calmes et faciles d’accès.

Si vous avez plus d’une gamelle ou d’un bac à litière, faites en sorte de les placer à des extrémités opposées de la maison, dans des endroits calmes. Cela n’est pas toujours possible, selon la taille de votre maison. Il est plus important de placer les bols de nourriture à l’écart les uns des autres que de garder la nourriture dans un endroit calme. Cependant, vous devez vous assurer qu’il y a au moins une gamelle et un bac à litière dans un endroit isolé.


5. Présentez les nouveaux chats de façon appropriée

Deux chats qui s'amusent avec des cartons
Crédit image : DomPixabay, Pixabay

Si vous accueillez un nouveau chat dans votre foyer, veillez à le faire de manière appropriée afin d’éviter que l’un ou l’autre ne soit trop stressé. L’arrivée d’un nouveau chat dans votre maison est une source de stress pour les deux parties. Une des bonne façon de procéder et de confiner le nouveau chat dans un espace qui lui est réservé, afin qu’il puisse s’habituer à l’odeur de l’autre chat. Le nouveau chat dispose ainsi d’une “zone de sécurité” qu’il pourra utiliser après avoir été présenté aux autres félins.

Vous pouvez laisser la nourriture et l’eau du nouveau chat dans sa zone de sécurité après son introduction. Les chats continueront probablement à utiliser leur “propre” nourriture et leur propre bac à litière même lorsqu’ils se promèneront tous les deux librement dans la maison. Cela évitera le stress car chaque chat aura un espace à lui où il pourra se réfugier en cas de besoin.


6. Créez des cachettes

Les chats sont doués pour trouver des endroits où se cacher. Sous les tables et sur le dessus des armoires, les chats ont habituellement tout loisir de se cacher. Cependant, dans certaines circonstances, ils ne peuvent pas se cacher, ce qui peut être une source de stress. Cette situation est très fréquente dans les couloirs, où il n’y a généralement pas beaucoup de meubles. Si vous pouvez offrir à votre chat un endroit où se cacher dans ces espaces restreints, son niveau de stress peut diminuer.

S’il y a un endroit particulier dans votre maison où les conflits semblent se produire plus souvent, créez plus de cachettes et de verticalité. Si les chats sont bloqués au même niveau, ils peuvent avoir du mal à s’entendre. Mais si l’un d’eux peut se cacher ou se placer au-dessus de l’autre, le niveau de stress peut diminuer considérablement.


7. Envisagez les médicaments

Un chat qui renifle un médicament
Crédit image : Piskova Photo, Shutterstock

Il existe de nombreuses options non médicamenteuses pour calmer votre chat et prévenir le toilettage excessif. Mais cela implique parfois de recourir à des médicaments. C’est particulièrement vrai pour les situations stressantes auxquelles il est impossible de remédier, comme l’arrivée d’un nouveau bébé dans la maison ou un changement de routine inévitable. Heureusement, de nombreux médicaments ne sont pas invasifs.

Les phéromones

Les phéromones synthétiques peuvent être une solution. Les mères chattes émettent des phéromones calmantes lorsqu’elles allaitent leurs chatons. Il existe sur le marché des versions de synthèse de ces phéromones qui ont souvent un effet calmant sur les chats adultes. Vous pouvez choisir des colliers dans lesquels la phéromone est intégrée, ou encore des diffuseurs pour les zones sensibles. Ces phéromones sont indétectables par l’homme et ont peu d’effets secondaires. Il faut cependant quelques semaines pour qu’elles agissent efficacement.

Le zylkène

Une autre option est le complément alimentaire Zylkene. Il est composé de peptides de lait qui peuvent calmer les chats. Il s’agit d’un nutraceutique, ce qui signifie qu’il ne s’agit pas d’un médicament mais qu’il peut produire des effets similaires à ceux d’un médicament. En d’autres termes, il s’agit d’un complément alimentaire qui peut avoir des effets significatifs sur un chat.

En général, ce complément met environ 7 jours à agir, mais vous pouvez commencer à voir des résultats presque instantanément. Ce complément doit être administré à un chat pendant 4 à 6 semaines pour lui faire perdre des habitudes telles que le toilettage excessif. Il est particulièrement efficace dans les situations stressantes de courte durée, comme l’embarquement dans un avion ou la familiarisation avec un nouveau bébé.

Les médicaments sur ordonnance

Si votre chat a de graves problèmes de toilettage excessif, votre vétérinaire peut vous recommander des médicaments. Le toilettage excessif peut provoquer des plaies qui peuvent s’infecter. On parle alors d’infections secondaires, car elles sont consécutives au toilettage excessif. Ces infections peuvent être graves et mettre la vie de l’animal en danger. Leur traitement est compliqué car le félin continue souvent à se toiletter excessivement et à ouvrir la plaie. Si la plaie ne guérit pas, il est pratiquement impossible de se débarrasser complètement de l’infection. Les infections récurrentes sont fréquentes.

C’est aussi pour cette raison que le comportement de toilettage excessif doit être traité. Si votre chat souffre déjà d’une infection, vous n’aurez peut-être plus le temps d’essayer d’autres méthodes. Un traitement médicamenteux peut également s’avérer nécessaire si les autres méthodes ont échoué.

La clomipramine est un médicament autorisé utilisé pour traiter le stress et l’anxiété chez les chats. Il est prescrit en association avec des techniques de modification du comportement pour traiter les troubles obsessionnels compulsifs, comme le toilettage excessif. Votre vétérinaire est la personne la mieux placée pour déterminer s’il s’agit d’une bonne option thérapeutique pour votre compagnon car ce médicament est contre-indiqué pour certains chats. Suivez les prescriptions et les recommandations de votre vétérinaire et gardez à l’esprit que ce médicament ne doit pas être arrêté brusquement mais au contraire sevré progressivement.


8. Modifiez son alimentation

Parfois, le toilettage excessif n’est pas causé par le stress. Il peut être lié à des allergies alimentaires. De nombreuses allergies provoquent des démangeaisons chez les chats. Si votre félin est allergique à un ingrédient de sa nourriture, le moyen le plus simple de résoudre le problème est de changer son alimentation. Les chats sont souvent allergiques à la source de protéines contenue dans leur nourriture. Le fait de passer à un aliment contenant une source de protéines différente peut contribuer à réduire le toilettage excessif.

Parlez-en à votre vétérinaire, il pourra vous indiquer comment essayer des méthodes par élimination basées sur des régimes à ingrédients limités afin de déterminer ce à quoi votre chat pourrait être allergique et quelle serait la meilleure option alimentaire pour votre petit compagnon.


9. Vérifiez l’éventuelle présence de parasites

chat se gratte une démangeaison
Crédit image : AlexanderDubrovsky, Shutterstock

Les parasites peuvent également provoquer une réaction allergique. Certains chats sont allergiques à la salive des puces et les acariens des oreilles peuvent également provoquer des allergies. Vous pouvez facilement vérifier vous-même la présence de ces parasites, en revanche, une visite chez le vétérinaire peut s’avérer nécessaire pour les éliminer complètement.

Le traitement des parasites est essentiel pour réduire le toilettage excessif. Souvent, une fois les parasites éliminés, le chat cesse de se gratter et de se toiletter autant.


10. Vérifiez s’il à d’autres problèmes médicaux

La douleur peut également être à l’origine d’un toilettage excessif. Le toilettage libère de la sérotonine, qui permet aux chats de se sentir bien. C’est pour cette raison qu’ils l’utilisent pour soulager le stress. Mais parfois, ils peuvent aussi s’en servir pour soulager naturellement la douleur. Les chats sont bien connus pour leur capacité à cacher leurs maladies. Parfois, ils se toilettent excessivement pour tenter de réduire leur douleur.


11. Augmentez les stimulations

Certains chats se toilettent trop parce qu’ils s’ennuient même si ce n’est pas la raison la plus courante du toilettage excessif. Vous devriez peut-être d’abord vérifier s’il y a des problèmes de santé et essayer d’autres méthodes. Cependant, l’ajout de stimulation pour empêcher votre chat de s’ennuyer est peu coûteux et prend peu de temps.

Les jouets de type puzzle sont extrêmement utiles. Vous pouvez acheter des jouets tout faits ou en fabriquer vous-même. Les deux sont efficaces. Les casse-tête permettent aux chats d’exercer leur cerveau, ce qui est essentiel pour de nombreuses races. Le dressage peut également être une source de stimulation mentale.

En plus de l’exercice mental, les chats ont besoin d’exercice physique. Bien que les chats aient souvent suffisamment d’espace pour courir dans la maison, il est difficile de s’assurer qu’ils font bien l’exercice dont ils ont besoin. L’ajout de structures d’escalade et une rotation régulière des jouets peuvent maintenir l’intérêt et la stimulation de votre félin.

Votre vétérinaire devra peut-être vérifier si des problèmes de santé sous-jacents sont à l’origine de la douleur de votre chat. En général, il s’agira de tests simples mais efficaces, comme une analyse de sang.

Une fois ces problèmes sous-jacents maîtrisés, votre chat cessera probablement de se toiletter de manière excessive. Il arrive cependant que les chats conservent cette habitude.

Les maladies peuvent également être stressantes, en particulier si elles impliquent un changement de régime alimentaire ou de routine. C’est pour cela qu’il peut être nécessaire de prendre d’autres mesures pour traiter le toilettage excessif, en plus du traitement du problème médical d’origine.

hepper-cat-paw-divider

Conclusion

Il existe de nombreuses méthodes pour essayer d’atténuer les comportements de toilettage excessif de votre chat. Si vous ne savez toujours pas comment vous y prendre ou si vous êtes de plus en plus inquiet, le mieux est de contacter votre vétérinaire.


Crédit image principale : Bogdan Sonjachnyj, Shutterstock

Articles Liés

Lectures complémentaires

Articles Vétérinaires

Dernières réponses vétérinaires

Les dernières réponses des vétérinaires aux questions de notre base de données

Shopping cart0
Il n'y a pas d'articles dans le panier !