Hepper est soutenu par ses lecteurs. Lorsque vous effectuez des achats via les liens sur nos sites, nous pouvons recevoir une commission de partenariat sans frais supplémentaires pour vous. En savoir plus.

Mon chien a mangé un piège à fourmis ! Voici ce qu’il faut faire (réponse du vétérinaire)

Dr. Joanna Woodnutt Profile Picture

By Dr. Joanna Woodnutt

Ant Trap poison on countertop

Vet approved

Dr. Joanna Woodnutt Photo

Written by

Dr. Joanna Woodnutt

BVM BVS (Veterinarian)

The information is current and up-to-date in accordance with the latest veterinarian research.

Learn more »

Les fourmis sont des petites créatures fascinantes. Elles travaillent ensemble dans d’immenses colonies pour atteindre un objectif commun. Elles construisent de vastes réseaux de tunnels souterrains. Elles incarnent le travail d’équipe, la détermination, la force… mais cela vous passionne beaucoup moins quand vous les retrouvez dans votre maison ! Les pièges à fourmis sont-ils toxiques pour les chiens et que faire si votre chien en a mangé ?

Surveillez l’apparition d’éventuels symptômes et contactez un centre antipoison vétérinaire par téléphone ou votre vétérinaire. Assurez-vous d’avoir en main les informations concernant les pièges et l’état de santé de votre chien lorsque vous appelez. Vous pouvez également envisager des méthodes de lutte antifourmis plus sûres à l’avenir. Poursuivez votre lecture pour en savoir plus !

Divider 8

Des fourmis ? Oh non !

Ces hôtes indésirables sont inesthétiques et insalubres, surtout lorsqu’elles se trouvent dans la cuisine. Une méthode courante d’élimination consiste à poser des pièges qui tuent les fourmis par contact ou retardent la mort jusqu’à deux jours après l’ingestion d’un poison mortel. Cette dernière méthode encourage les fourmis à rapporter la substance apparemment inoffensive à la colonie pour la partager avec les autres ouvrières et la reine. La guerre moderne contre les fourmis est indéniablement brutale : les pièges sont placés dans des endroits discrets et utilisent un ingrédient sucré ou savoureux pour attirer les insectes.

Un chien reniflant des fourmis
Crédit image : Andar, Shutterstock

L’attrait des pièges à fourmis

Malheureusement, un chien curieux ou à la recherche d’un en-cas peut également être attiré par l’arôme intéressant de l’appât. Votre compagnon a mangé un piège à fourmis ? Que faire ? La plupart des pièges à fourmis ne contiennent pas suffisamment d’insecticide pour nuire réellement à votre chien, mais compte tenu de la diversité des pièges à fourmis disponibles sur le marché, il est préférable d’être prêt à faire face à une éventuelle réaction indésirable.

Divider 1

Les 7 étapes à suivre si votre chien a mangé du poison pour fourmis :

Consultez notre guide étape par étape pour savoir ce que vous devez faire lorsque vous constatez que votre chien a mangé un piège à fourmis.

1. Vérifiez que votre chien est en forme et qu’il a l’air vif

Immédiatement après avoir ingéré un piège à fourmis plein ou la substance qu’il contient, vérifiez que votre chien a les yeux brillants et qu’il est réactif. Le fait de remuer la queue et d’être joyeux est le signe que votre chien n’a pas besoin de soins médicaux immédiats. Plus important encore, soyez attentif à tout changement soudain de comportement. Si vous constatez l’apparition soudaine de douleurs abdominales intenses, de vomissements ou de faiblesse, appelez votre vétérinaire pour qu’il vous fixe un rendez-vous en urgence.


2. Accordez une attention particulière à la gueule de votre chien

Après avoir évalué les dégâts, déterminez exactement quelles parties du piège votre chien a mâchées ou avalées. De nombreux pièges à fourmis sont constitués d’un boîtier en plastique dur ou en métal qui peut couper la gueule de votre chien, lui casser les dents ou se loger dans sa gorge. Si vous remarquez que votre chien salive excessivement ou qu’il tousse sans arrêt, une visite d’urgence chez le vétérinaire s’impose. Celui-ci sera en mesure d’administrer un sédatif à un chien en détresse afin de retirer l’objet coincé en toute sécurité. N’essayez jamais de retirer vous-même un corps étranger de la gorge d’un chien !

Un chien la gueule ouverte
Crédit image : Lucia Romero, Shutterstock

3. Contactez par téléphone le centre antipoison vétérinaire de votre région

Les équipes d’assistance téléphonique de ces centres sont constituées de vétérinaires et de toxicologues qui seront en mesure de déterminer si votre animal a besoin d’un traitement après l’ingestion d’une substance nocive. Avant d’appeler, assurez-vous d’avoir rassemblé le maximum d’informations sur la nature et la quantité de la substance ingérée. Dans le cas présent, l’équipe du centre antipoison vétérinaire aura besoin de connaître l’ingrédient actif utilisé dans le piège à fourmis ou d’en déterminer la marque. Celle-ci est souvent indiquée quelque part sur le piège à fourmis lui-même ou sur l’emballage. Une des marques les plus courantes, Raid, contient souvent un ingrédient actif appelé « spinosad ». D’autres pièges à fourmis peuvent contenir des insecticides appelés « indoxacarbe » ou « avermectine ». Même les pièges faits maison à base de borax peuvent être nocifs et doivent être signalés.


4. Gardez à portée de main les informations relatives à votre chien

L’une des informations dont vous aurez besoin est le poids le plus récent de votre chien. Il permet de déterminer si la dose d’ingrédient actif consommée dépasse le seuil de toxicité. On vous demandera probablement aussi la race de votre chien. Certaines races, comme les colleys, sont particulièrement sensibles à certains poisons. Avec toutes ces informations, le personnel du centre antipoison sera en mesure de prendre une décision quant à l’urgence de la situation et vous indiquer si votre vétérinaire doit intervenir ou non. Suivez scrupuleusement les instructions qu’ils vous donneront.

Un chien malade
Image By: Jaromir Chalabala, Shutterstock

5. Continuez à surveiller votre chien

La plupart des pièges à fourmis se présentent sous la forme d’une coque en plastique ou en métal. Même si aucune visite d’urgence chez le vétérinaire n’est nécessaire, si votre chien a avalé des morceaux du piège, vous devez continuer à le surveiller pour détecter d’éventuels signes d’occlusion ou de perforation intestinale. Tout vomissement, douleur abdominale, diarrhée ou changement soudain d’appétit peut être le signe de l’un ou l’autre de ces problèmes médicaux. La période de risque la plus élevée s’étend jusqu’à 48 heures après l’incident. Passé ce délai, vous pouvez pousser un soupir de soulagement : il est probable que votre chien n’aura pas besoin de consulter un vétérinaire !


6. Mettez tous les pièges à fourmis de la maison hors de portée de votre chien

Votre chien va bien, il est en bonne santé et vous avez évité une visite chez le vétérinaire, mais nous n’avons pas encore terminé notre liste ! Le plus important est maintenant de s’assurer que les pièges à fourmis de votre maison ne sont plus accessibles à votre compagnon. Les pièges à fourmis peuvent être placés à l’intérieur des armoires et des placards ou dans tout autre endroit ayant une porte. Les pièces et les espaces où se trouvent des pièges à fourmis au sol doivent devenir des zones interdites à votre chien ou, du moins, des espaces dans lesquels il sera surveillé de très près et avec beaucoup d’attention.


7. Choisissez des méthodes anti-fourmis sans danger pour votre chien

Il n’est pas toujours possible de restreindre l’accès à certaines parties de la maison à votre chien. Après tout, c’est un membre de la famille comme les autres ! Vous pouvez envisager d’autres méthodes afin d’éviter que votre maison soit envahie par les fourmis. En veillant, par exemple, à ce que les zones de préparation des aliments soient débarrassées des miettes, balayées et nettoyées, vous découragerez les petites bestioles d’empiéter sur votre espace. Il est également préférable de conserver tous les produits alimentaires dans des récipients hermétiquement fermés. Avec un peu de chance, les fourmis ne s’intéresseront pas à votre maison quand elles seront à la recherche d’une source de nourriture. Vous pouvez également vous tourner vers des solutions sans danger pour les animaux domestiques pour vous débarrasser des fourmis, notamment les sprays répulsifs à base d’huiles essentielles, la poudre de terre de diatomée et les appareils antifourmis à ultrasons.

Un chien en laisse
Crédit image : gemphoto, Shutterstock

Divider 4

Les pièges à fourmis sont-ils toxiques pour les chiens ?

Vous vous demandez peut-être si les substances contenues dans les pièges à fourmis sont toxiques pour les chiens, mais il est difficile de répondre à cette question. Chaque marque de piège à fourmis utilise des ingrédients différents et à des concentrations différentes. Le spinosad est un ingrédient courant dans les pièges à fourmis et est utilisé comme traitement antipuces, il est sans danger pour les chiens à certaines doses. Il en va de même pour l’avermectine, bien que celle-ci puisse poser problème à certaines races. Et il a été démontré que l’indoxacarbe provoque des symptômes chez les chiens. En d’autres termes, les ingrédients contenus dans les pièges à fourmis sont toxiques pour les fourmis et peuvent provoquer des symptômes chez les chiens, si les quantités sont suffisantes. La meilleure des choses à faire est de ne pas se fier aux apparences et de demander conseil aux professionnels du centre antipoison vétérinaire.

Divider 5

Conclusion

Grâce à cette liste, vous saurez quoi faire la prochaine fois que vous découvrirez qu’un piège à fourmis a été utilisé, par votre chien, comme jouet à mâcher. Il est beaucoup plus sûr de ne pas laisser de piège à fourmis à portée de votre compagnon. Placez-les loin de sa vue et, dans l’idéal, mettez-les sous clé.


Crédit image principale : Lost_in_the_Midwest, Shutterstock

Articles Liés

Lectures complémentaires

Articles Vétérinaires

Dernières réponses vétérinaires

Les dernières réponses des vétérinaires aux questions de notre base de données