Hepper est soutenu par ses lecteurs. Lorsque vous effectuez des achats via les liens sur nos sites, nous pouvons recevoir une commission de partenariat sans frais supplémentaires pour vous. En savoir plus.

Que faire lorsque votre chat ne veut pas manger (réponse d’un vétérinaire)

Dr. Paola Cuevas, MVZ (Vet)

By Dr. Paola Cuevas, MVZ (Vet)

cat refuses to eat dry kibble

Vet approved

Dr. Paola Cuevas Photo

Reviewed & Fact-Checked By

Dr. Paola Cuevas

MVZ (Veterinarian)

The information is current and up-to-date in accordance with the latest veterinarian research.

Learn more »

La nourriture est un besoin fondamental pour tous les animaux et, dans des circonstances normales, les animaux de compagnie attendent avec impatience leur nourriture et leurs friandises. En règle générale, si un chat refuse de manger, c’est un indicateur très clair que quelque chose ne va pas.

Le terme médical pour cet état est “anorexie”. L’anorexie est le signe d’une très longue liste de causes possibles et de maladies sous-jacentes. Un chat qui refuse de manger pendant 3 jours court un très grand risque de déshydratation et de lésions organiques. Si vous avez remarqué aujourd’hui que votre chat n’a pas mangé, n’attendez pas demain, car il pourrait être trop tard. Si votre chat refuse de s’alimenter, amenez-le immédiatement chez le vétérinaire.

hepper single cat paw divider

Quelles sont les causes possibles de l’anorexie chez les chats ?

  • Infections des voies respiratoires supérieures ou polypes nasaux : entraîne une perte de l’odorat et de l’appétence pour la nourriture.
  • Blessure, traumatisme, infection ou inflammation de la cavité buccale.
  • Obstructions dans le tractus gastro-intestinal causées par des corps étrangers ou des masses.
  • Douleurs d’origines diverses comme les corps étrangers et les épines, les abcès, les fractures ou les tumeurs, etc.
  • Maladies systémiques graves : telles que pancréatite, hépatite, gastro-entérite, maladie rénale, insuffisance cardiaque congestive et autres.
  • Néoplasie et cancers.
  • Comportemental : généralement causé par des changements dans l’environnement, les habitudes, la peur et l’anxiété.

Comment le vétérinaire va-t-il diagnostiquer la cause de l’anorexie ?

vétérinaire vérifie la bouche du chat maine coon
Crédit image : Ermolaev Alexander, Shutterstock

Lors de la consultation clinique, toutes les informations que vous pourrez partager avec votre vétérinaire seront très utiles pour l’aider à poser un diagnostic. Le vétérinaire procédera à un examen physique complet, en vérifiant la bouche, les yeux et le nez de votre chat, il palpera sa région abdominale à la recherche d’inflammations, de masses ou de toute autre anomalie. Le vétérinaire peut demander une prise de sang et éventuellement des images de diagnostic telles que des radiographies ou une échographie abdominale. En outre, le vétérinaire peut tester votre chat pour le rétrovirus.

Quel sera le traitement de l’anorexie du chat ?

Le traitement dépendra en grande partie de l’identification de la cause sous-jacente. Les infections bactériennes telles que les gastro-entérites ou les infections respiratoires peuvent être traitées avec des antibiotiques par voie orale. Les abcès nécessitent une incision, un drainage et un débridement, suivis d’un traitement oral. Les masses, polypes, fractures, tumeurs et certaines obstructions nécessitent un traitement chirurgical. Dans certains cas extrêmes, votre chat peut avoir besoin de rester à l’hôpital avec une thérapie intraveineuse pour rétablir l’hydratation et l’équilibre électrolytique.

Les cas complexes de maladies gastro-intestinales peuvent nécessiter que le chat soit nourri à l’aide d’une sonde. Les détails de la mise en place du tube et de la technique d’alimentation dépendent des cas ; certains de ces cas nécessitent plusieurs jours d’hospitalisation. Par ailleurs, le vétérinaire peut prescrire à votre chat des médicaments contre la douleur.

Le vétérinaire trouvera un traitement approprié pour votre chat après avoir identifié la cause sous-jacente de l’anorexie. Il est important de demander l’avis d’un professionnel et de suivre les recommandations et prescriptions du vétérinaire. N’essayez jamais de soigner votre chat avec un médicament qui fonctionne pour vous car de nombreux médicaments pour les humains sont toxiques pour les chats.

vétérinaire nourrit le chat à l'aide d'une seringue
Crédit image : frantic00, Shutterstock

Que faire si le vétérinaire estime que le chat est en bonne santé ?

Si le vétérinaire constate que le chat ne souffre d’aucune maladie sous-jacente et que tous les résultats des tests sont normaux, ce sont de très bonnes nouvelles : votre chat est en bonne santé ! Toutefois, rien n’est résolu tant que le chat n’a pas repris des habitudes alimentaires normales.

Une fois que vous avez écarté toute situation potentiellement mortelle, le vétérinaire peut recommander l'une des mesures suivantes :
  • Améliorer l’équilibre général et la qualité de l’alimentation. Choisissez des produits nutritifs et présentant un bon équilibre entre les graisses et les protéines.
  • Essayez d’apporter un changement à la nourriture, pour la rendre plus attrayante pour votre chat. Vous pouvez essayer d’ajouter de l’humidité avec des bouillons savoureux, d’ajouter des garnitures appétissantes comme des aliments humides pour chats, de réchauffer la nourriture et même de changer sa forme, par exemple en petits morceaux.
  • Essayez de reconnaître tout changement environnemental qui peut être à l’origine de l’anorexie. Parfois, de petits détails comme le bruit d’un réfrigérateur qui devient plus fort dans la même pièce que la gamelle du chat peuvent être le facteur déclenchant de l’anorexie.
  • Dans un foyer à plusieurs chats, il est important de toujours observer la structure sociale et l’interaction entre les chats. Les déplacements territoriaux, la dominance et les agressions peuvent être la cause du manque d’appétit de l’un des chats. Si vous identifiez l’un de ces cas comme la cause possible, vous pouvez essayer certaines des stratégies suivantes :
  • L’ajout de diffuseurs de phéromones dans l’environnement. Les diffuseurs de phéromones ressemblent à des désodorisants électroniques, ils se branchent sur des prises électriques et nécessitent un changement de cartouche périodique. La cartouche contient des produits chimiques synthétiques qui imitent les phéromones naturelles et ont un effet calmant sur les chats. Felilinkway MultiCat est un produit de bonne qualité.
  • Augmentez le nombre de gamelles et la distance entre elles.

En aucune circonstance, il ne faut laisser le chat sans nourriture. En tant que propriétaire, il est de votre responsabilité de fournir un espace sûr pour que chaque chat se sente à l’aise et sans stress. Vous devrez peut-être envisager de séparer les chats et de travailler à leur socialisation progressive. Consultez un spécialiste du comportement des chats si le problème persiste.

chat à poil court près d'un bol pour chat avec de la nourriture humide pour chat
Crédit image : Chendongshan, Shutterstock

hepper-cat-paw-divider

Informations complémentaires importantes et recommandations

  • L’anorexie doit être traitée comme une affection grave. Informez immédiatement le vétérinaire si le chat continue à refuser de s’alimenter un jour ou deux après la consultation. Un changement de traitement sera peut-être mis en place.
  • Une bonne habitude est de garder son chat sous surveillance étroite chaque fois qu’il suit un traitement médical ou qu’il se remet d’une maladie.
  • Dans de nombreux cas, l’anorexie devient récurrente ou partielle. On parle d’anorexie partielle lorsque le chat mange moins et perd du poids progressivement au fil du temps. Le fait de noter régulièrement le poids normal et le régime alimentaire de votre chat peut vous aider à identifier ce problème à un stade plus précoce, ce qui augmente les chances de réussite du traitement.
  • Veillez toujours à ce que le régime alimentaire de votre chat soit nutritif, équilibré et adapté à l’âge et à la situation de votre chat.
  • Les aliments secs doivent être consommés dans le mois qui suit leur ouverture pour éviter que leur texture ne change ou qu’ils deviennent rances.
  • Blessure, traumatisme, infection ou inflammation de la cavité buccale.
  • Obstructions dans le tractus gastro-intestinal causées par des corps étrangers ou des masses.
  • Douleurs d’origines diverses comme les corps étrangers et les épines, les abcès, les fractures ou les tumeurs, etc.
  • Maladies systémiques graves : telles que pancréatite, hépatite, gastro-entérite, maladie rénale, insuffisance cardiaque congestive et autres.
  • Néoplasie et cancers.
  • Comportemental : généralement causé par des changements dans l’environnement, les habitudes, la peur et l’anxiété.

Crédit image principale : Elena Kutepova, Shutterstock

Articles Liés

Lectures complémentaires

Articles Vétérinaires

Dernières réponses vétérinaires

Les dernières réponses des vétérinaires aux questions de notre base de données